Quels sont les différents types de plaques de cuisson ?

La plaque de cuisson est aujourd’hui un appareil incontournable qu’on retrouve dans la majorité des cuisines. Et comme dans de nombreux domaines, les fabricants lui ont apporté beaucoup d’innovations au cours de ces dernières années.

Toutes ces avancées technologiques ont eu le mérite de rendre nos plaques de cuisson bien plus pratiques et surtout beaucoup plus performantes. Au fil du temps, différents types de plaques de cuisson ont ainsi vu le jour, reléguant au placard nos « traditionnelles » cuisinières à bois.

Ces nouveaux modèles de plaque de cuisson possèdent leurs avantages et leurs inconvénients. Il est donc important de les connaître si vous voulez choisir la plaque de cuisson qui correspond à vos besoins et vos habitudes de cuisine.

La plaque de cuisson à gaz

type de plaque de cuisson à gaz

Historiquement, la cuisson au gaz est apparue bien avant l’électrique. Pour autant, la plaque de cuisson à gaz est loin d’être dépassée et on la retrouve encore dans de nombreuses cuisines. Ce type de plaque est en effet encore très populaire et apprécié pour sa simplicité d’utilisation.

La cuisson au gaz est d’ailleurs celle que les grands chefs de la cuisine préfèrent ! Ces derniers apprécient particulièrement sa fiabilité et sa grande précision de cuisson.

Pour fonctionner, cette plaque de cuisson nécessite d’être raccordée au gaz de ville (gaz naturel) ou bien à une bouteille de gaz (bonbonne).

Si vous en avez la possibilité, vous raccorder au gaz de ville sera beaucoup plus pratique. Vous n’aurez ainsi pas besoin de changer régulièrement la bouteille de gaz une fois vide.

Les principaux avantages

  • Prix d’achat accessible : la plaque de cuisson à gaz fait partie des moins chères du marché.
  • Simplicité d’utilisation : la gestion des foyers est très facile et se fait avec de simples boutons (ou manettes).
  • Cuisson puissante et précise : deux qualités qui font des plaques de cuisson à gaz la préférée des professionnels de la cuisine.
  • Source d’énergie économique : jusqu’à présent, le prix au kWh du gaz a toujours été moins élevé que celui de l’électricité.
  • Compatible avec tous les ustensiles de cuisine : toutes vos poêles et casseroles sont compatibles avec les foyers d’une plaque à gaz.

Les principaux inconvénients

  • Installation plus complexe : son installation est moins simple qu’un modèle de plaque électrique (surtout si vous souhaitez faire une demande de raccordement au gaz de ville).
  • Nettoyage plus fastidieux : entretenir une plaque de cuisson à gaz vous demandera un peu plus de temps que pour une plaque vitrocéramique ou à induction.
  • Sécurité : même si tous les modèles disposent d’une sécurité thermocouple, une fuite de gaz reste toujours possible (même si plutôt rare) tout comme les éventuels risques de brûlures.

La plaque à induction

Plaque à induction

Les modèles à inductions sont les derniers nés et les plus évolués dans le domaine des plaques de cuisson. Ce type de plaque possède de nombreux avantages, que ce soit au niveau de la performance, de la sécurité ou de la simplicité d’entretien.

Les plaques à induction utilisent un procédé bien spécifique pour générer de la chaleur : le magnétisme. Ce mode de fonctionnement dénote avec les autres modèles de plaques électriques et explique pourquoi la surface d’une plaque à induction reste toujours froide. Même lors de la cuisson.

Le champ magnétique qui est émis lors de la cuisson est transmis directement vers le récipient. Celui-ci est donc le seul à chauffer (en retirant le récipient du foyer, la cuisson s’arrête d’ailleurs immédiatement).

Cette particularité permet à la plaque à induction de bénéficier du meilleur rendement en termes de performance de cuisson (de l’ordre de 80 à 90%). Malgré leur prix d’achat un peu plus élevé, elles sont donc très économiques sur la durée.

Les principaux avantages

  • Cuisson rapide et performante : grâce à ce mode de fonctionnement basé sur le magnétisme, la plaque à induction permet de bénéficier d’une cuisson performante et très précise.
  • Fonctionnalités avancées : elle offre différentes fonctionnalités modernes et pratiques (fonction boost, départ différé, fonction mémoire etc.).
  • Très économique à l’usage : la plaque à induction possède un excellent rendement de cuisson, ce qui vous permet de faire des économies non négligeables sur le moyen et long terme.
  • Facilité d’entretien : son revêtement de surface plane et lisse permet un nettoyage rapide.
  • Sécurité optimale : une plaque à induction restant toujours froide, les risques de vous brûler avec sont donc très limités.

Les principaux inconvénients

  • Un peu plus onéreuses à l’achat : même si elle est rentable sur le moyen et long terme, choisir une plaque à induction demande tout de même un certain investissement au départ.
  • Nécessite des ustensiles de cuisine adaptés : ce type de plaque utilisant le principe du magnétisme, elle ne peut fonctionner qu’avec des poêles et casseroles en métal ferrique (en acier, en fonte ou équipés d’un disque ferromagnétique). Ce qui peut donc vous contraindre à renouveler toute votre batterie de cuisine.

La plaque vitrocéramique

Foyer plaque vitrocéramique

À cause de leur apparence similaire, les plaques vitrocéramiques sont souvent confondues avec les plaques à induction. Pourtant, le revêtement de surface en verre vitrocéramique est le seul point commun qui relie ces deux tables de cuisson.

Le fonctionnement d’une plaque vitrocéramique est en effet radicalement différent de celui d’un modèle à induction. La chaleur générée se fait par conduction et rayonnement. Un principe qui permet une montée en chaleur beaucoup plus rapide que sur une plaque électrique standard.

Les foyers d’une plaque vitrocéramique sont également équipés de résistances. Ce sont ces dernières qui véhiculent la chaleur par rayonnement en utilisant une lumière infrarouge.

D’ailleurs, une astuce pour reconnaître facilement une plaque vitrocéramique est de la mettre en marche sans poser de récipient : si les foyers deviennent rouges, c’est ce qu’il s’agit d’un modèle vitrocéramique. Autrement c’est que vous êtes en présence d’une plaque à induction.

La plaque vitrocéramique a aussi la particularité de proposer deux types de foyers : à radiant et à halogènes.

Les foyers radiants sont munis de résistances qui vont générer de la chaleur lorsqu’elles sont traversées par un courant électrique. Si vous êtes adepte des cuissons mijotées, ce type de foyer vous conviendra très bien.

À l’inverse, pour saisir des aliments ou porter à ébullition, une plaque vitrocéramique à foyers halogènes sera plus appropriée. Ce type de foyer génère de la chaleur grâce à des lampes à filament de tungstène, ce qui permet une montée en cuisson bien plus rapide.

Les principaux avantages

  • Rapidité de cuisson : la montée en température est plus rapide sur ce type de plaque comparé à une plaque électrique standard (surtout avec des foyers halogènes).
  • Fonctionnalités avancées : comme pour la plaque à induction, vous profitez de fonctionnalités très intéressantes (fonction boost, maintien au chad, minuteur etc.).
  • Prix d’achat plus abordable : l’achat d’une plaque vitrocéramique nécessite un investissement moins conséquent.
  • Compatible avec tous les ustensiles de cuisine : ce type de plaque accepte tous les types de poêles et casseroles. Vous n’aurez donc pas besoin d’en racheter.
  • Simplicité d’entretien : sa surface en verre vitrocéramique se nettoie facilement.

Les principaux inconvénients

  • Moins économique à l’usage : même si elle est plus économique qu’une plaque électrique standard, une plaque vitrocéramique est plus énergivore comparé à une plaque à induction.
  • Réglage de la température : la température est un peu plus complexe à gérer et nécessite une prise en main au départ.
  • Refroidissement plus lent : les foyers d’une plaque vitrocéramique restent chauds après utilisation. Vous devez donc faire attention à ne pas vous brûler.

La plaque électrique

Type de plaque de cuisson électrique
plaque électrique

Les premiers modèles de plaques électriques sont arrivés en France juste avant la Seconde Guerre mondiale. On les reconnaît facilement à leurs foyers ronds en fonte.

Si la plaque électrique est loin d’être celle qui consomme le moins, elle a cependant l’avantage d’être très robuste et surtout plus accessible financièrement parlant.

Son principe de fonctionnement se fait par conduction. Les foyers d’une plaque électrique sont équipés de résistances qui génèrent de la chaleur par effet de joule quand un courant électrique les traverse.

La gestion de la température sur ce type de plaque de cuisson se fait en ajustant l’intensité du courant électrique à l’aide des manettes (ou boutons). Un thermostat s’occupe ensuite de maintenir automatiquement la température en coupant l’alimentation à intervalles réguliers.

Les fabricants proposent trois types de foyers pour les plaques électriques : des foyers automatiques, des foyers rapides et des foyers thermostatiques.

Les foyers automatiques sont en fonte classique. Leur température se régule à l’aide d’un commutateur de couplage.

Sur les foyers rapides, vous retrouvez un matériau en fonte allégée. Plus précis et plus puissants, ils sont également équipés d’une protection thermique qui arrête automatiquement la plaque de cuisson en cas de surchauffe.

Quant aux foyers thermostatiques, ces derniers disposent d’une partie en métal positionnée au centre qui fait office de thermostat. La puissance du courant électrique s’ajuste aussi de façon automatique en fonction de la température atteinte par votre poêle ou votre casserole.

Les principaux avantages

  • Prix d’achat : il s’agit des modèles de plaques de cuisson les moins chers du marché.
  • Simple d’utilisation : la gestion de la température est très facile et se fait à l’aide de simples boutons.
  • Pratique et robuste : les plaques électriques sont particulièrement solides et pratiques. Vous pouvez les transporter partout.
  • Compatible avec tous les ustensiles de cuisine : vous n’aurez pas besoin d’investir dans de nouveaux ustensiles de cuisine. Ce type de plaque accepte tous les modèles de poêles et casseroles.

Les principaux inconvénients

  • Très énergivore : une plaque électrique est très énergivore et donc pas vraiment économique sur le long terme.
  • Cuisson plus longue : la montée en température plus lente des foyers nécessite un temps de cuisson un peu plus long.
  • Nettoyage contraignant : comme pour les plaques de cuisson à gaz, l’entretien est aussi un peu plus fastidieux.
  • Sécurité : même elles ont évolué dans ce domaine, des problèmes de surchauffe ou de brûlures restent possibles (les foyers d’une plaque électrique restant chauds après utilisation).

La plaque de cuisson mixte

Vous hésitez et ne savez pas quel type de plaque de cuisson choisir ? Opter pour un modèle « mixte » peut être une très bonne solution !

Comme leur nom l’indique, les plaques de cuisson mixtes associent deux technologies. Vous profitez ainsi des avantages de deux plaques de cuisson et disposez de plus de possibilités pour vos préparations culinaires.

Vous pouvez trouver des plaques mixtes gaz et électrique, gaz et induction, gaz et vitrocéramique ou induction et vitrocéramique

Celles qui disposent de foyers à gaz nécessitent deux systèmes de raccordement (au gaz + une prise électrique). Mais elles vous donneront l’avantage de pouvoir toujours continuer à cuisiner en cas de panne d’électricité ou de gaz.

La majorité des plaques de cuisson mixtes sont composées de 3 ou 4 foyers (bien qu’il existe quelques modèles à 5 foyers). La répartition peut être de 2 / 1 sur une plaque à 3 foyers, 3 / 1 ou 2 / 2 sur une plaque à 4 foyers et 5 / 1 ou 3 / 2 sur une plaque à 5 foyers.

Les principaux avantages

  • Panel de fonctionnalités plus large : vous profitez des avantages et des fonctionnalités de deux technologies de cuisson différentes.
  • Grande flexibilité : avec ce type de plaque, les possibilités de cuisson sont beaucoup plus vastes et s’adapteront à tous vos besoins (sauté, poêlé, grillé, mijoté etc.).
  • Compatible avec tous les ustensiles de cuisine : même si votre plaque dispose de foyers à induction et que vos casseroles et poêles ne sont pas compatibles, vous pourrez tout de même continuer à les utiliser pour la partie gaz, vitrocéramique ou électrique.
  • Combine deux sources d’énergies : avec un modèle équipé de foyers à gaz, vous pourrez toujours continuer à cuisiner en cas de panne d’électricité ou de gaz. Il vous suffira de passer sur un autre type de foyer.

Les principaux inconvénients

  • Prix d’achat : parce qu’elle combine deux technologies de cuisson en une, le coût d’acquisition d’une plaque de cuisson mixte est parfois plus élevé qu’un modèle standard.
  • Branchement : si votre plaque dispose de foyers à gaz, il vous faudra prévoir deux sources d’alimentation : une pour le gaz et une pour l’électricité.
  • Entretien : à moins que la combinaison de votre plaque soit induction + vitrocéramique, son entretien vous demandera un peu plus de temps.
  • Double facturation : avec un modèle équipé de foyers à gaz, vous aurez deux factures (gaz + électricité).

Pour conclure : quel type de plaque de cuisson choisir ?

À ce jour, cinq types de plaques de cuisson sont disponibles sur le marché : à gaz, à induction, vitrocéramique, électrique et mixte.

La plaque de cuisson « parfaite » n’existe pas et chacune possède ses avantages et ses inconvénients : puissance et rapidité de cuisson, fonctionnalités, prix d’achat, économie d’énergies, sécurité, compatibilité avec vos ustensiles de cuisine, entretien etc.

De ce fait, le choix d’un type de plaque de cuisson doit être quelque chose de personnel. Celui-ci doit correspondre avant tout à vos besoins, vos habitudes de cuisine et votre budget.

Avant tout achat, il est donc important de connaître les particularités des différentes plaques de cuisson et de comparer les principaux modèles proposés par les fabricants. Vous trouverez d’ailleurs sur notre site des articles plus détaillés sur chaque type de plaques de cuisson afin de vous aider à faire le bon choix 🙂